Blackjack-Info.Net
L'ultime portail du black jack virtuel - Règles, stratégie, téléchargements, étiquette et plus encore !

Site Menu:
HOME

Probabilités

Les règles

Télécharger

Les astuces

Le black jack gratuit

La stratégie

Les tables

Virtuel

Jeu

L'étiquette


English
Español





Les règles du black jack

Cette page est un bon point de départ pour arriver à maîtriser le jeu. Elle donnera par ailleurs la chance au joueur plus expérimenté de vérifier ses connaissances et d'en acquérir de nouvelles. Si jamais vous ne trouviez pas ce que vous cherchez, veuillez nous faire parvenir un e-mail et nous vous enverrons la réponse.

Règle générale, au black jack, chaque joueur joue contre le croupier (c.-à-d. la banque, le casino) et non contre les autres joueurs. L'objectif du joueur est de tirer des cartes jusqu'à ce que sa main obtienne un total égal ou le plus près possible de 21. Si les deux premières cartes tirées totalisent 21, il fait black jack. Si le croupier obtient une main dont le total est plus près de 21 que celle du joueur, sans toutefois excéder 21, il gagne. Le croupier suit un ensemble de règles strictes conçues spécialement à l'intention des croupiers. La connaissance des règles que doit suivre le croupier est tout aussi essentielle que celles des règles à suivre en tant que joueur.

Avant que les cartes soient tirées, le joueur doit déposer sa mise. Pour ce faire, il en déposera le montant devant lui, dans l'espace prévu à cet effet. Le croupier passe ensuite deux cartes à chacun des joueurs de la table ainsi qu'à lui-même, à la seule différence qu'il laisse une de ses deux cartes face contre table. Les figures (roi, dame et valet) valent 10 et les as, un ou 11 (au choix du joueur, selon la décision la plus avantageuse). Toutes les autres cartes ont leur valeur faciale.

Les règles suivies au black jack peuvent varier selon les secteurs, et d'un casino à l'autre. Par exemple, un casino du centre-ville de Vegas pourra suivre des règles différentes qu'un autre casino situé sur la côte de Vegas qui, à son tour suivra des règles différentes de celles des casinos de Reno ou d'Atlantic City. Les règles d'un casino de la Côte d'Azur, seront sans doute différentes de celles des casinos de Monaco, et ainsi de suite. En conséquence, il est important de se renseigner sur les règles en vigueur là où l'on souhaite jouer. Les particularités du jeu à une table spécifique sont pour la plupart énoncées sur la table ou facilement obtenues en questionnant le croupier. La table de black jack accueille généralement d'un à sept joueurs ainsi qu'un croupier. Un losange destiné à recevoir les mises est imprimé sur la table devant chaque joueur. Le plateau de jetons est placé directement devant le croupier. A la gauche du croupier se trouve le sabot et juste à côté est indiqué le montant minimum qu'on doit miser à la table. Immédiatement à la droite du croupier se trouve une fente dans laquelle sont insérés tous les billets et les pourboires. A côté de celle-ci se trouve le plateau contenant les cartes des jeux précédents.

Certains rituels précèdent un tour de jeu. Ils ne sont toutefois pas rigoureusement suivis et ne sont pas liés aux règles du black jack. Le jeu commence habituellement après que le croupier a brassé les cartes (souvent à l'aide d'un brasseur automatique). Le paquet est coupé par un des joueurs à l'aide d'une carte servant de marqueur. Le croupier brûle ensuite une carte. Avant que les cartes ne soient tirées, les joueurs doivent miser en déposant les jetons choisis dans le losange destiné à cet effet. A l'occasion, un joueur peut se retirer pour une main ou deux pour diverses raisons. Par contre, si cela se prolonge pendant trop de mains, et plus particulièrement si des gens attendent pour jouer à cette table, on pourra demander au joueur de quitter la table jusqu'à ce qu'il soit prêt à jouer. Cela ne fait aucunement partie des règles du black jack; c'est purement et simplement de la courtoisie.

Une fois toutes les mises déposées, deux cartes (une à la fois) sont passées de gauche à droite. Dans de nombreux casinos de Las Vegas, les joueurs reçoivent leurs deux cartes face contre table. A Atlantic City et dans la plupart des autres casinos, les règles stipulent que les cartes des joueurs sont passées face vers le haut. Si les cartes vous sont passées face vers le haut, le joueur ne doit surtout pas y toucher ! Pour éviter les faux pas, il est fortement conseillé de lire attentivement le guide de la table de black jack choisie. Les cartes sont passées face vers le haut pour la bonne raison qu'ainsi, les joueurs ne peuvent tricher. Le croupier reçoit une carte face contre table et l'autre, face vers le haut.

Les valeurs numériques des cartes sont les suivantes : le 10, le valet, la dame et le roi valent 10, l'as vaut 1 ou 11 alors que les autres cartes ont leur valeur faciale. Comme un casino peut être très bruyant, pendant le jeu, les gestes sont préférés au dialogue. Il n'existe pas de codes, par contre, certaines normes s'appliquent. Lorsque les cartes sont passées face contre table, si le joueur souhaite prendre, il dessinera avec le doigt le coin des cartes sur le tapis deux fois. Il s'agit d'un mouvement délicat de la forme d'un «  L ». Si les cartes sont passées face vers le haut, le joueur pointera en direction de ses cartes en quelques coups rapides (comme lorsqu'on tape sur un clavier imaginaire avec l'index). Il peut aussi gratter délicatement le tapis avec l'index s'il préfère. Il peut aussi acquiescer d'un mouvement de la tête en disant« je prends ».

La meilleure façon d'indiquer au croupier qu'on ne souhaite pas recevoir d'autres cartes ( « rester »), et ce, peu importe la façon dont les cartes ont été passées, est de refuser d'un geste de la main. Se geste s'effectue généralement paume vers la table d'un mouvement de gauche à droite, la main à environ une dizaine de centimètres de la surface de la table. Un signe de la tête signifiant le refus d'une nouvelle carte en disant « je reste » est tout aussi valable. Il est important de s'attarder sur cette notion puisque le novice a souvent tendance à confondre les signes. En marge des règles officielles qui sous-tendent ce code, se trouve le désir du casino de promouvoir une certaine étiquette qui le protégera, ainsi que les autres joueurs, des tricheurs. Voilà les raisons qui motivent les casinos à exiger que les joueurs ne posent pas leurs mains sur la table et évitent de porter montres et bracelets élaborés.

Les jeux utilisant un seul jeu de cartes se trouvent majoritairement dans les casinos du Nevada. Les tables des casinos qui offrent le black jack à un seul jeu de cartes connaissent une grande affluence. Elles sont généralement pleines. Dans les jeux à plusieurs paquets, on utilise généralement un nombre pair de jeux (2, 4, 6 ou 8) bien que dans certains casinos on trouve des jeux de 5 ou 7 paquets. Plusieurs raisons motivent le choix des casinos à l'égard de l'utilisation de plusieurs jeux de cartes à la fois. Le croupier peut jouer plus de mains en une heure (il passe moins de temps à brasser les cartes), ce qui augmente les revenus du casino. Une telle stratégie diminue aussi (sans toutefois l'éliminer) l'avantage du joueur qui compte les cartes. De la part d'un établissement de jeu, il peut sembler totalement irrespectueux à l'égard des règles-mêmes du black jack d'augmenter le nombre de jeux de cartes. Ce qui est vrai en quelque sorte puisque cela diminue les chances du joueur.

Les règles que doit suivre le croupier sont très simples. Si la main du croupier vaut 16 ou moins, il doit prendre une autre carte. Si sa main totalise 17 ou plus, il doit rester. Certains casinos permettent au croupier de prendre sur un 17 soft, ce qui donne un très faible avantage à la maison. La stratégie du croupier est fixe et les mains obtenues par les joueurs n'ont aucune influence sur celle-ci en ce qui a trait à la décision du croupier de prendre ou rester.

Le joueur, quant à lui, est libre de ses décisions. Il peut donc prendre ou rester à sa guise. Lorsqu'un joueur fait black jack, (ses deux premières cartes sont un as et une carte dont la valeur est dix), il obtient en règle générale 150 % de sa mise. Ainsi, une mise de 10 $ rapportera 15 $. Le joueur peut doubler sa mise sur une main de deux cartes dont le total est 9, 10 ou 11. Certains casinos permettent toutefois au joueur de doubler sur toute main de deux cartes. Si le joueur obtient le total approprié pour doubler sa mise et que les cartes ont été passées face contre table, il peut alors les retourner et les placer du côté du croupier dans le losange des mises.

Si le joueur obtient le total approprié pour doubler sa mise et que les cartes ont été distribuées à découvert, il pointera en direction de celles-ci en disant « doubler » lorsque le croupier lui offrira de prendre et avancera un montant égal à sa mise initiale à côté (et non sur le dessus) des jetons précédemment disposés dans le carré des mises. Le croupier remettra une seule carte au joueur et passera à la main suivante. Si le joueur obtient une paire et qu'il désire faire un split alors que les cartes ont été distribuées face contre table, il devra d'abord les retourner et les placer à quelques centimètres l'une de l'autre. Par contre, si les cartes ont été passées à découvert, le joueur pointera en direction des cartes en disant « split » lorsque le croupier lui offrira une nouvelle carte. La mise originale s'applique à la première carte. Le joueur devra placer une seconde mise équivalente à la première dans la case des mises à côté de l'autre carte. Le joueur possède alors deux mains indépendantes l'une de l'autre et assujetties aux mêmes règles qu'une main de black jack régulière sauf dans l'éventualité ou le split s'applique à deux as. Dans un tel cas, une seule carte sera remise au joueur. Si cette dernière vaut 10, le total obtenu est bien 21 mais la main n'est pas considérée comme un black jack. Conséquemment, le joueur est payé dans une proportion de 1 : 1 et non de 1 : 1,5 comme c'est le cas pour un black jack naturel.

Exemple :
Voici un exemple combiné des deux jeux mentionnés ci-dessus : un joueur reçoit deux cinq et il choisit de faire un split. La carte suivante est encore un cinq. Le joueur double à nouveau. D'une main initiale sont issues trois mains. La mise a aussi triplé. La carte suivante est un six. Le joueur possède donc une première main composée d'un 5 et d'un six pour un total de 11. Les deux autres mains sont composées d'un 5 chacune. Le joueur choisit de doubler sur la première main. Le joueur reçoit un 7 pour un total de 18. Il reste. Un 10 est tiré pour la deuxième main et le joueur décide de rester à 15. La troisième main, un 5, reçoit un 4 pour un total de 9. Le joueur décide de doubler et reçoit un 8 pour un total de 17. La mise initiale de 20 $ est portée à 100 $. Il est à souhaiter que le croupier n'obtienne pas un score supérieur à 18, sinon le joueur se trouvera en fort mauvaise posture. Il était en effet dangereux de faire un split sur deux cinq. Il aurait été plus juste de tirer ou de doubler plutôt que de créer deux mains faibles. Une main dont le total est de 10 est une excellente main. L'assurance entre en jeu lorsque la carte visible du croupier est un as. A cette étape du jeu, tous les joueurs ont reçu deux cartes.

Avant de regarder sa carte cachée, le croupier demandera d'abord aux joueurs s'ils souhaitent prendre l'assurance. Ce faisant, le croupier évite le risque de révéler la nature de la carte cachée puisqu'il ignore sa valeur. Si un joueur souhaite prendre l'assurance, il placera un montant équivalent à la moitié de sa mise initiale dans le demi-cercle portant la mention « assurance ». Si le croupier fait black jack, le joueur gagne la mise effectuée pour l'assurance mais perd sa mise initiale. Il ne gagne ni ne perd puisque l'assurance paie 2 pour 1. Si le croupier ne fait pas black jack, la mise pour l'assurance est perdue et la main est jouée comme à l'habitude. Dans le cas où le joueur ne compte pas les cartes, il est conseillé d'ignorer l'assurance et de décliner l'offre du croupier. Le moment le plus propice pour prendre l'assurance est lorsque le ratio des cartes dont la valeur est différente de dix par rapport au nombre de cartes dont la valeur est de dix devient inférieur à 2 pour 1. Une telle situation donne au croupier des chances suffisamment importantes de faire black jack pour justifier la prise de l'assurance.

L'abandon est une option plutôt obscure dont les origines remontent à 1958 à Manille. L'abandon ne fait pas partie des règles en vigueur dans la plupart des casinos modernes. Il existe deux versions de l'abandon, l'abandon hâtif et l'abandon tardif. L'abandon hâtif permet au joueur d'abandonner une main de deux cartes après avoir vu la carte dévoilée du croupier. Cette option donne au joueur un avantage significatif supplémentaire de 0,62 %. C'est évidemment cette raison qui a motivé les casinos d'Atlantic City à abandonner cette pratique en 1982. L'abandon tardif fonctionne de façon similaire à l'exception que le joueur doit attendre que le croupier vérifie s'il a fait black jack. Si le croupier ne fait pas black jack, le joueur peut abandonner.



HOME | Chances | Règles | Télécharger | Astuces | Gratuit | Stratégie | Tables | Virtuel
©2017 Blackjack-info.net. All Rights Reserved.