Blackjack-Info.Net
L'ultime portail du black jack virtuel - Règles, stratégie, téléchargements, étiquette et plus encore !

Site Menu:
HOME

Probabilités

Les règles

Télécharger

Les astuces

Le black jack gratuit

La stratégie

Les tables

Virtuel

Jeu

L'étiquette


English
Español





Les chances et probabilités au black jack

Comment expliquer que le black jack soit aussi populaire auprès du public ? Peut-être êtes-vous justement ici pour en apprendre un peu plus au sujet des chances et probabilités au black jack. Pour faire d'une pierre deux coups, discutons justement de ce sujet en particulier. Après tout, ce sont les chances qui font du black jack un jeu si apprécié. Vous pensez sans doute :  « Je ne suis pas dupe, au black jack, l'avantage va au casino, comme pour tous les jeux qu'on y joue. » Ce serait bête de vous mentir, vous avez tout à fait raison. Telle est la réalité du black jack. (En fait, ceci signifie simplement que l'avantage va au casino. Ce sujet est traité plus en détail dans le texte qui suit.) Ce qui distingue toutefois le black jack des autres jeux de hasard et d'argent, c'est que le joueur a le pouvoir de faire varier cet avantage. Cette page offre une vue d'ensemble de ce que représentent réellement les chances et probabilités dans les jeux de hasard et d'argent, de la façon dont elles sont décrites et la signification des termes employés. Une fois cette étape franchie, nous vous présenterons des chiffres liés directement au black jack afin que vous soyez pleinement en mesure d'en comprendre la signification.

A la roulette, par exemple, l'avantage de la maison est à peu près standard pour chaque mise sur la table. Il est évalué à 5,26 %. Ceci signifie que la maison gagne 5,26 % plus souvent qu'elle ne perd. Bien sûr, le joueur attentif aura tôt fait de constater, lors d'une visite au casino, que ce chiffre est faible comparativement à la réalité. Par exemple, si un joueur mise sur deux colonnes lors d'un même jeu à la roulette, ses chances de gagner sont de 24 pour 14. Comment se fait-il alors que les casinos représentent une industrie aussi lucrative ? Un autre facteur doit être pris en considération. Il s'agit du taux de remise. L'avantage de la maison provient du fait que le gain obtenu par le joueur pour une mise gagnante est légèrement en deçà de ce que les chances suggèrent. Cet énoncé n'est pas simple à comprendre, nous allons l'expliquer. D'un point de vue plus concret, si un joueur mise 12 $ deux colonnes à la roulette (24 $ au total) et gagne, il sera payé 12 $. Si on se base sur les chances de 24 pour 14, le casino devrait plutôt payer au joueur 14 dollars. Le casino sait qu'il peut tirer profit du jeu, et ce, même lorsque les chances sont contre lui, si les taux de remise sont ajustés correctement. Le casino fait son profit en prenant 24 $ lorsque le joueur perd et en ne lui en remettant que 12 $ lorsqu'il gagne.

Cet exemple à la roulette peut sembler hors contexte dans une page qui porte sur les probabilités au black jack, mais comme vous pourrez le constater à la lecture de ces informations, ces principes s'appliquent à tous les jeux de hasard. Si tout ceci ne vous semble pas très clair, ne vous arrêtez pas ici. Tout va s'éclaircir très bientôt. Les casinos ont plusieurs façon de de mesurer l'avantage. Certaines vous seront peut-être plus familières que d'autres. Les principaux termes utilisés sont l'avantage de la maison, le pourcentage de retour, la commission et le pourcentage de retenue. Bien qu'ils renvoient tous essentiellement à la même chose, il est pratique de comprendre le contexte dans lequel chacun est utilisé. Les descriptions qui suivent permettront au joueur de comprendre comment ils se rapportent aux chances et aux probabilités du black jack.

L'avantage de la maison est ce qu'on appelle une valeur théorique. Il n'est jamais calculé à partir d'expériences empiriques effectuées pendant un jeu réel. Il s'agit de la portion théorique du montant total misé que les casinos garderaient si chaque ensemble de décisions suivait exactement les données statistiques. C'est ici que l'exemple de la roulette pourrait se clarifier. D'après notre exemple de mise sur deux colonnes à la roulette, sur 38 tours, la maison s'attend à en gagner 14 et faire ainsi 24 $ de profit sur chacun, pour un total de 336 $. Elle s'attend aussi à en perdre 24, qui lui coûteront chacun 12 $, pour un total de 288 $ en pertes. Le montant total misé correspond à 38 multiplié par 24 $, soit 912 $, alors que le gain de la maison est de 48 $, soit la différence entre 336 $ et 288 $. L'avantage est calculé par la division de 48 $ par 912 $, ce qui fait 5,26 %. Gardant à l'esprit qu'il s'agit de statistiques et que, même si 38 tours ne produiront pas forcément 24 gains pour le casino, 38 millions de tours auront pour résultat un nombre de gains dont l'écart avec 24 millions sera à peu près insignifiant. Et comme bien sûr des millions de tours sont joués régulièrement à la roulette, la maison obtient effectivement un avantage de 5,26 %.

Le pourcentage de retour est une autre de ces valeurs théoriques utilisées dans le monde du jeu. Le pourcentage de retour est la part de l'argent misé que le joueur peut espérer récupérer et ce, si le jeu suit exactement les prévisions statistiques. Le pourcentage de retour n'est pas un mystère pour les amateurs de machines à sous qui savent bien qu'il s'agit simplement du complément de l'avantage de la maison. Ceci signifie simplement qu'un taux de retour de 95 % signifie un avantage de 5 % pour la maison (100 moins 95).

La commission est un concept légèrement différent. La commission est un montant que les casinos chargent sur les mises. Dans certains cas, le casino impose une commission au moment où une mise est placée. Dans de telles circonstances, la commission est récupérée par le casino peu importe l'issue du jeu. Dans d'autres cas, comme au baccara, la commission n'est payée que dans l'éventualité d'un gain (si le croupier gagne la main).

Le pourcentage de retenue est l'équivalent réel (non théorique) de l'avantage de la maison. Si l'avantage de la maison était maintenu et que tous les jeux se déroulaient selon les prévisions statistiques, le pourcentage de retenue et l'avantage seraient équivalents. Ceci peut toutefois porter à confusion puisque pour des jeux comme les machines à sous, où il n'y a pas de variation, le pourcentage de retenue est véritablement l'équivalent de l'avantage de la maison. En fait, les calculs effectués sur les machines à sous sont basés sur des données et non des probabilités. Aux tables, si l'on considère, par exemple, les chances au black jack, les issues possibles d'un jeu sont plus nombreuses. Ceci affecte la valeur de l'avantage que retirent les casinos selon le moment. La pourcentage de retenue prend une signification légèrement différente à la table de black jack. Il s'agit du montant que le casino retient du total misé sur la table. Il s'agit d'un montant réel déterminé et non d'une valeur théorique comme celle de l'avantage. La variabilité est causée par des éléments comme le temps durant lequel les joueurs continuent à miser à partir d'un achat initial, ou l'importance de leurs mises par rapport aux portefeuilles, etc.

On peut se demander comment tout ceci est lié aux chances et probabilités au black jack. Cela met le joueur au fait des avantages de la maison à travers le casino et lui permet de voir assez clairement comment et pourquoi le black jack donne un avantage évident au joueur, un avantage variable, que ce dernier peut contrôler. A ce stade-ci, vous aurez compris que le but de tout gambler est de réduire significativement le pourcentage retenu par la maison pendant sa session de jeu. La seule façon d'y arriver est de modifier son style de jeu afin que l'avantage prévu de la maison soit statistiquement plus bas (ce qui, en retour, diminuera le taux de retenue de la maison). Les joueurs qui usent parfaitement d'une stratégie élémentaire peuvent parvenir à réduire l'avantage de la maison à un point tel que leurs chances seront à peu près égales à celles du casino. Il est facile de trouver un jeu de black jack avec un avantage de 0,5 % ou moins pour la maison lorsque que vous savez quoi rechercher et comment jouer correctement. Le joueur qui n'utilise aucune stratégie et joue essentiellement selon son intuition verra l'avantage de la maison se situer quelque part entre 2 et 5 %. Bien des gens croient que la seule utilisation de la stratégie élémentaire équivaut ni plus ni moins à n'utiliser aucune stratégie.

Le fait est que la stratégie élémentaire est une longue liste de décisions parfaites qui seront toujours statistiquement supérieures à toute autre décision qu'un joueur pourrait prendre dans la situation décrite. Il est faux de croire que la stratégie élémentaire s'applique seulement à un type de jeu élémentaire et ne correspond pas à la stratégie élaborée recherchée. Chaque astuce présentée par la stratégie élémentaire s'avère la meilleure décision (sur une base statistique) pour le cas présenté. De fait, cette stratégie réduira l'avantage de la maison. Ainsi, le pourcentage de retenue de la maison sur le jeu sera aussi diminué. Le joueur qui applique les principes de la stratégie élémentaire gagnera toujours plus, à long terme, que s'il ne l'avait pas fait. On parle ici de gains calculés à longue échéance. Bien que beaucoup de joueurs appliquent effectivement ces stratégies élémentaires, souvent, ils ne doubleront pas lorsqu'il est conseillé de le faire, suivant la logique que même s'ils ne le font pas ils ont de bonnes chances de gagner la main. L'idée ici est que la stratégie élémentaire peut seulement affecter le jeu de la maison si le joueur prend avantage des situations où il peut doubler pour améliorer sa marge de profit. L'avantage de la maison sera affecté de façon négligeable à longue échéance si le joueur ne double pas aux moments opportuns. S'il manque ces occasions, l'avantage de la maison ne sera pas atténué et les profits du joueur demeureront les mêmes que s'il n'usait pas de stratégie.



HOME | Chances | Règles | Télécharger | Astuces | Gratuit | Stratégie | Tables | Virtuel
©2017 Blackjack-info.net. All Rights Reserved.